Qohélet philosophe PDF

L’étude rigoureuse et approfondie des doctrines philosophiques, leur terminologie particulière et le contexte dans lequel elles sont apparues, aident à surmonter le danger de l’éclectisme et permettent de les intégrer dans le discours théologique d’une manière appropriée à la tâche.


Le livre de Qohélet est l’un des plus mystérieux de l’Ancien Testament. Aucun consensus ne circule au sein des chercheurs quant au statut et à la visée d’un écrit que certains trouvent profondément pessimiste et teinté d’athéisme. Pour le théologien Marc Faessler, la portée de ce grand texte est tout autre. Il s’agit d’un écrit philosophique du IIIe siècle avant Jésus-Christ, au carrefour du judaïsme, de l’hellénisme et de courants de pensée venus d’Asie, dans lequel apparaissent en contraste les thèmes de l’éphémère et de la joie. L’auteur nous invite à soupeser ses découvertes en suivant son interprétation mot à mot de l’entier du texte dont on trouve en fin de volume une traduction nouvelle appuyée sur ses hypothèses. « Vanité des vanités, tout est vanité », la célèbre formule inaugurant l’écrit trouve par exemple une nouvelle dynamique avec Marc Faessler qui propose de lire plutôt, à partir de l’hébreu : « Buée de buées, tout n’est qu’évanescente buée ! »

Au-delà de cette universalité, cependant, les gens cherchent un absolu qui pourrait donner à tous leurs recherches un sens et une réponse – quelque chose d’ultime, qui pourrait servir de fondement à toutes choses. En ce sens, la métaphysique ne doit pas être considérée comme une alternative à l’anthropologie, puisque c’est la métaphysique qui permet de fonder le concept de dignité personnelle en vertu de leur nature spirituelle. Mais notez que si vous utilisez l’appareil distant, vous ne devriez jamais avoir besoin d’imprimer une liste de sélection.-}

This entry was posted in Art, Musique et Cinéma. Bookmark the permalink.