Plaies et cicatrisations PDF

La contraction de la plaie survient dans une plus grande mesure avec la cicatrisation secondaire qu’avec la cicatrisation primaire.


Au carrefour de plusieurs disciplines, la cicatrisation est un domaine de la médecine qui a considérablement évolué ces dernières années. Les techniques de base de prévention et de traitement ont été largement diffusées (supports d’aide à la prévention et au traitement des escarres, contention
élastique, chaussage du pied du diabétique, pansements, etc.). Les innovations thérapeutiques se
sont multipliées, allant de la mise au point d’outils de détersion sophistiqués au développement de dermes artificiels et de cultures de cellules, voire de véritables substituts cutanés. Il est désormais
possible d’adapter le traitement au stade de la plaie et aux différents modes cicatriciels. Grâce à son
approche pluridisciplinaire, cet ouvrage propose un bilan actuel et exhaustif des connaissances acquises en ce domaine et de la prise en charge des plaies aiguës et chroniques. La collaboration d’experts impliqués dans l’enseignement des Diplômes d’Universités de plaies et cicatrisation et plus de 300 illustrations en couleurs feront rapidement de cet ouvrage la référence dans cette thématique. Les auteurs abordent successivement la cicatrisation normale et pathologique, les brûlures et plaies aiguës, les plaies chroniques et leurs complications, le traitement des plaies et de leurs séquelles, ainsi que la prise en charge globale des affections sous-jacentes. Les aspects économiques, sociaux et médico-légaux sont également traités. Cet ouvrage s’adresse à l’ensemble des acteurs de la prise en charge des plaies : dermatologues et chirurgiens plasticiens d’une part, mais également gériatres, médecins de rééducation, médecins généralistes, pharmaciens, stomathérapeutes, kinésithérapeutes et infirmiers.

Garder la zone propre avec des antibiotiques et un pansement ou un pansement est généralement suffisant pour guérir une ampoule. Ceux-ci peuvent être enterrés et absorbables, auquel cas ils ne nécessiteront pas d’enlèvement. Typiquement, ce processus est bien contrôlé par le corps et se déroule normalement dans les trois phases successives suivantes.-}

This entry was posted in Beaux livres. Bookmark the permalink.