Peter Doig, Nulle terre étrangère PDF

Nous avons écrit sur ses gifs, ses vidéos à 360 degrés et même ses livres préférés.


L’exposition « Peter Doig – Nulle terre étrangère » est la première exposition d’importance consacrée à l’artiste depuis sa retentissante rétrospective de 2008. Regroupant des toiles de grand format et des oeuvres sur papier, elle examinera le travail réalisé au cours des quatorze dernières années, depuis qu’il s’est installé à Trinidad, et sa façon de procéder par regroupements thématiques et formels. Richement colorées, ces oeuvres monumentales et mystérieuses situent Peter Doig dans le prolongement de la grande peinture romantique. L’Association des bénévoles du Musée des beaux-arts de Montréal est très fière de s’associer à cette publication splendidement illustrée qui contribuera à enrichir les connaissances et l’appréciation du peintre Peter Doig. Depuis 1948, l’Association des bénévoles du Musée, qui regroupe de nombreuses personnes passionnées et dévouées, suscite l’intérêt des Montréalais envers le Musée tout en recueillant des fonds en vue d’en soutenir la croissance et le développement. Cette année, elle a remis un million de dollars au Musée grâce à ses nombreuses activités de collecte de fonds telles que le bal annuel du Musée, des soirées-bénéfices, des visites et voyages culturels, ainsi que des déjeuners-conférences. Nous espérons que les lecteurs de cet ouvrage y découvriront avec bonheur la richesse de l’oeuvre de Peter Doig.

C’est très difficile à décrire. « Est-ce instinctif? « Oui », dit-il. « Je ne veux pas qu’une peinture soit trop finie, parce que je pense que ça la tue. Signé par l’artiste sur la page de titre et très rare en tant que tel. Glissant dans un créole français ombragé pour une litanie de terreurs folkloriques, ces versets accompagnent la silhouette bleue et cornue qui émerge du buisson dans la peinture de Doig Untitled (Paramin) (2004).-}

This entry was posted in Beaux livres. Bookmark the permalink.