Mental, N° 27-28 : La santé mentale existe-t-elle ? : Quand il y a de l’analyse chez le clinicien PDF

Comprendre l’autisme: de la neuroscience de base au traitement.


La santé mentale existe-t-elle ? Non, elle n’existe pas ! Le mental – la raison – échoue à dominer les passions. On le sait et s’en désole de tout temps. La santé mentale est une fiction ; on en rêve ! C’est un idéal. Affaire de gouvernement et de gestion des populations, elle relève du discours du maître qui prend aujourd’hui la forme du discours de la science. Il s’agirait d’accomplir ce que l’on pourrait appeler une rectification subjective de masse destinée à harmoniser l’homme avec le monde contemporain, à combattre et à réduire ce que Freud a nommé, de façon inoubliable, le malaise dans la civilisation. La psychanalyse, si faible que soit sa voix, fait objection à ce tintamarre contemporain et n’est pas sans puissance. Chacun sait qu’il trouvera dans la psychanalyse une rupture d’avec les pressions conformistes, qu’il y rencontrera ce qui fait sa singularité- son Un-tout-seul comme dit Jacques Lacan. C’est ce que ce volume – issu du congrès de fondation de l’EuroFédération de Psychanalyse, qui a rassemblé plus de 1500 participants à Bruxelles – étudie. Plus de 130 psychanalystes, médecins, philosophes ou praticiens du secteur de ladite santé mentale, s’orientant de la psychanalyse, présentent leurs travaux ! Ils témoignent de la part prise par le praticien dans chaque traitement. Ils montrent que, si la santé mentale n’existe pas, le cas clinique – qui se réduirait au strict compte-rendu du parcours du patient -, n’existe pas davantage. Le praticien est toujours impliqué dans le tableau clinique, ne fût-ce que par l’effet du transfert, et il ne saurait défalquer sa présence ni se rendre aveugle à ses effets.

La schizophrénie de l’enfance: le défi du diagnostic. Des groupes spécifiques de personnes présentent un risque plus élevé de détresse et d’autres conséquences néfastes pour la santé mentale découlant d’une exposition à des catastrophes liées au climat ou aux conditions météorologiques. Nous avons été en mesure d’effectuer une méta-analyse sur 28 études en milieu communautaire (44 articles) et 6 études en soins primaires (8 articles), mais nous n’avons pas pu extraire de données utilisables 2 x 2 pour les 14 études communautaires restantes. n’a pas inclus dans la méta-analyse.-}

This entry was posted in Romans et littérature. Bookmark the permalink.