Le sauvetage des enfants juifs pendant l’Occupation dans les maisons de l’OSE 1938-1945 PDF

Dans GOSSETT S ed, Thomas Middleton dans le contexte », (2011) 160-167., 9 Culture urbaine, 75 Formes de divertissement, Londres début moderne (1603-07).


Des milliers d’enfants, en France, ont échappé à la déportation et à l’extermination grâce à l’extraordinaire organisation de caches mise en place par l’Œuvre de secours aux enfants (OSE), dès 1938 : les maisons d’enfants de l’OSE. Ces enfants, la plupart sortis des camps d’internement français, furent accueillis dans ces maisons – la plus tristement célèbre demeure celle d’Izieu, la seule découverte par les Allemands à la suite d’une dénonciation – puis passèrent progressivement dans la clandestinité et se trouvèrent éparpillés partout en France au cours du conflit. Ces lieux de vie et d’éducation exceptionnels à l’allure de colonies de vacances – quatorze maisons existèrent – revivent par cet ouvrage au travers des biographies de leurs éducateurs et des témoignages recueillis auprès des enfants et des adultes qu’ils purent devenir. C’est un magnifique document, pour l’histoire, doublé d’un très émouvant  » album de famille « , riche de multiples pièces et photographies d’époque. Et si chaque histoire d’enfant s’avère singulière, toutes, mises ainsi bout à bout, révèlent un autre sens, celui d’une longue et salvatrice chaîne de solidarité.

L’épisode des propositions pro-sionistes au Congrès 67. Les Allemands n’ont pas permis aux Juifs d’enlever quelque chose de valeur du pays, donc nous avons eu la chance de sortir au moins un de ses précieux instruments. ROBERTS PA, «L’émeute de Selwi Wiawso de 1935: la déposition d’un Omanhene dans la Côte d’Or», Africa 53 (1983) 25-46.-}

This entry was posted in Bandes dessinées. Bookmark the permalink.