Le Grand Livre de l’Economie PME PDF

Sans surprise, la plupart des auteurs représentés ici ont souligné le rôle des PME en tant qu’épine dorsale de leurs économies nationales.


Aujourd’hui tout le monde plébiscite  » la PME « . Cette forme d’entreprise patrimoniale est parée de toutes les qualités. A l’écart des turbulences financières, loin des  » affaires  » qui éclaboussent nos grandes organisations publiques et privées, elle est devenue une valeur refuge, un fondement stable d’une économie par ailleurs très chahutée et en doute d’elle-même. Cette image positive traduit-elle pour autant une meilleure connaissance et une plus grande attention pour leur cause ? Ce n’est pas si sûr quand on voit par exemple que l’IS (impôt sur les sociétés) est acquitté à hauteur de 22% (en moyenne) du résultat net des PME contre seulement 8% pour les grandes entreprises ! Les  » Universités de L’Economie PME  » et leur  » Grand Livre  » ne sont donc pas au bout de leur peine. Leurs travaux novateurs se donnent pour objectif de convaincre les gouvernants des réformes nécessaires, non seulement pour obtenir un traitement d’égalité, mais aussi pour faire reconnaître la spécificité managériale des PME patrimoniales et leur impact à long terme sur le tissu économique et social. Cette 2e édition, publiée 2 ans après la 1re, fait intervenir un nombre accru d’enseignants chercheurs français et étrangers et couvre, en une trentaine de contributions, l’essentiel des champs de connaissances pour rendre nos PME plus performantes : management, gestion des ressources humaines, transmission – reprise, développement, croissance, stratégie. Elle fait ressortir des préoccupations clés (comportement, psychologie, relations, etc.) qui caractérisent  » l’humain « . Cette reconnaissance de la place de l’humain illustre le fonctionnement spécifique des PME et plus largement la bonne façon d’envisager l’Economie par rapport à ses objectifs véritables !

Les petites entreprises ont un accès limité aux régimes fiscaux préférentiels. Donc, s’ils veulent faire cela, il vaut mieux qu’ils gardent un euro faible. swissinfo.ch: Les milieux d’affaires suisses ont souvent plaidé en faveur de l’adhésion à l’Union européenne. Cela a donné lieu à l’économie parallèle de l’argent noir.-}

This entry was posted in Beaux livres. Bookmark the permalink.