Crime Trafics & Réseaux Géopolitique de l’Économie Parallèle PDF

La facilité d’accès aux logements informels est également un problème pour les résidents masculins, qui souffrent et sont témoins de la violence à la maison.


Lors d’un entretien avec un trafiquant en Albanie, ce dernier me fit remarquer « qu’il était issu d’une société où le commerce en soi était interdit » : « Voyez-vous, ces temps sont révolus à jamais. Ne venez pas nous dire que le commerce est permis puis nous embrouiller avec des détails de produits interdits. L’offre et la demande, voilà la seule règle. » En Arménie, un Vory z’akone septuagénaire me disait : « Je suis devenu millionnaire sous Staline, vous croyez que je vais perdre de l’argent maintenant ? » En écho, un jeune trafiquant d’armes de la banlieue parisienne m’affirmait : « C’est un produit très prometteur. Et ne croyez pas que je parle en l’air. J’ai fait une étude de marché… » Suspendus entre un discours capitaliste, une logique mercantile et une morale à la carte, ces hommes savaient avec qui ils parlaient. Mais ils estimaient que leurs contradictions n’étaient pas plus importantes que les miennes, et encore moins que celles des pouvoirs publics. Il y a encore vingt ans, le discours consistait à affirmer : « Si ce n’est pas moi qui le fait, ce sera un autre. » Ce n’est plus le cas. « Sans nous, répètent-ils à l’unisson, plus de banques, plus de commerces… Le système s’effondrerait. » Ils ne se considèrent plus à la marge d’un système, mais en son centre hypocritement honteux…

Les feux de circulation aux intersections clés font souvent défaut, les panneaux d’arrêt sont inexistants et les routes fermées sont soit mal marquées, soit non marquées. L’Institut est basé à Stockholm, en Suède, et coopère étroitement avec des centres de recherche dans le monde entier. Guyane. Il a également été signalé dans d’autres grandes régions du monde.-}

This entry was posted in Nature et animaux. Bookmark the permalink.