300 Questions à un astronome PDF

Malgré leur volume, les données collectées dans le cadre de grandes enquêtes ne représentent qu’une partie de l’ensemble des données générées en astronomie.


Cet ouvrage contient tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l’astronomie sans même avoir songé à le demander. Durant quatre ans, de 1999 à 2002, l’Observatoire astronomique de l’Université de Genève a ouvert un site Internet dans lequel le public était invité à poser toutes les questions qu’il souhaitait sur les planètes, les étoiles, les galaxies et bien d’autres objets exotiques de l’univers. Les réponses ont toutes été rédigées par les spécialistes de l’Observatoire, une trentaine ayant participé à l’exercice. Tous les types de questions – 300 en tout – s’y côtoient, des plus naïves – qui ne sont généralement pas les moins pertinentes – aux plus complexes. Anton Vos, journaliste scientifique, s’est chargé de la compilation et de la réécriture des textes pour qu’ils paraissent dans un langage accessible à tous.

À l’occasion, le SPD s’est également réuni avec l’American Geophysical Union. En 1907, il était déjà convaincu qu’un champ gravitationnel devait détourner un rayon de lumière. Les développeurs semblent intéressés par l’incorporation de certains concepts de GR, comme la propagation de la gravité à la vitesse de la lumière, la rotation des trous noirs et les moyens de mieux approcher le GR.-}

This entry was posted in Santé, Forme et Diététique. Bookmark the permalink.